Aller au contenu principal

Trempe

Ce type de traitement thermique de l’acier et d’autres alliages de fer permet d’obtenir des éléments plus durs mais à la fois plus fragiles qui sont en conséquence plus exposés à la fissuration. Ce traitement est réalisé dans les différentes températures selon le type d’acier. Ce procédé consiste à réchauffer les éléments en acier et à les maintenir à une température bien définie, et puis à les refroidir. La durée du refroidissement et le milieu du refroidissement (huile, eau, air ou sels) sont déterminés selon les effets souhaités. Ce qui est important, c’est d’éviter les contraintes et les déformations dues aux changements de la structure du matériau travaillé – les meilleurs effets sont obtenus par trempe avec transformation isotherme.

Trempe sous vide

Ce traitement thermique des métaux avancé est assuré aux températures élevées. Tout d’abord nous avons l’austénitisation à 800 à 1200°C, puis un refroidissement rapide et le revenu permettant de conserver intacte la structure du martensite ou du bainite. Ce traitement garantit une dureté élevée et une excellente résistance.

Trempe des métaux – procédé, applications

Le procédé de trempe thermique est assuré avant pour l’acier et pour d’autres alliages du fer. Le traitement thermique de l’acier augmente son dureté, mais en même temps diminue son résistance au craquelage. La trempe des métaux chez Sacher est assurée dans les différents intervalles de températures, celles-ci dépendent de la spécification d’un alliage. La trempe comprend trois étapes principales : réchauffement du métal, son maintien à température de consigne pendant une durée prédéfinie, et puis son refroidissement contrôlé. Pour chaque étape, il est nécessaire de prévoir les aspects tels que la durée, l’intensité et (pour le refroidissement) le milieu extérieur : huile, eau, air ou sels. Nous proposons également la trempe avec transformation isotherme. Ce procédé permet de réduire le risque des déformations sur les matériaux dont la structure chimique est moins résistante aux variations de la température.

Nous proposons également l’austénitisation de l’acier même à 1200 degrés ce qui correspond au distance d’env. 70 degrés de la ligne solidus. Après l’austénitisation, nous proposons la trempe sous vide dans le cadre de laquelle le matériau est réchauffé jusqu’à une température très élevée, et ensuite il est immédiatement refroidi. Ce procédé permet d’obtenir un matériau exceptionnellement résistant et dur pouvant être utilisé par les différents secteurs de l’industrie.

Trempe de l'acier inox

Pour répondre au besoin de l’industrie en ce qui concerne la trempe de l’acier, la société Sacher propose également la trempe de l’acier inox permettant d’améliorer sa résistance. Une bonne capacité de trempe est obtenue pour la matière du type duplex présentant une excellente résistance à la corrosion. Nous proposons également la trempe de l’acier austénitique-ferritique réputé constituer un matériau tendres. Pour éviter de pénaliser les caractéristiques anticorrosion, la trempe de l’acier austénitique est assurée à 1100 degrés, puis il fait l’objet du revenu. La capacité de trempe de l’acier dépend dans une grande mesure de sa teneur en chrome et en carbone. Plus grand le taux de ces éléments dans un matériau, meilleurs les résultats du procédé de trempe de l’acier inox. Grâce à la trempe assurée chez Sacher, le métal acquiert les caractéristiques recherchées par les différents secteurs de l’industrie. L’acier trempé est un matériau indispensable pour la fabrication des machines agricoles et de construction ; il est également utilisé pour la fabrication des voitures et des pièces de rechange. Vous trouverez également les pièces en acier inox dans le petit matériel électroménager où elles sont exposées souvent à l’humidité. Comme l’acier inox est un matériau communément utilisé, la trempe est un procédé clé permettant d’améliorer ses caractéristiques utilitaires.

Trempe superficielle de l'acier

Les méthodes présentées ci-dessus permettant d’améliorer la résistance de l’acier sont identifiées comme trempe volumique. Sacher propose également la trempe superficielle de l’acier. Dans le cadre de ce procédé, l’acier est réchauffé jusqu’à une température de trempe type, puis cette température est dépassée de 50 degrés. Ce qui est essentiel pour la trempe superficielle, c’est le refroidissement avec une vitesse plus élevée que celle critique. Ce brusque changement de températures contribue à la dureté maximale de la couche superficielle d’un matériau et à sa résistance à l’abrasion, toutefois les caractéristiques du noyau restent inchangées. Pour le durcissement de la surface de l’acier, nous mettons en place la technique par induction, de bain, de flamme ou de faisceau. L’épaisseur d’une couche trempée peut être facilement modifiée par le changement de la température d’austénitisation et de refroidissement. Cela permet d’obtenir les caractéristiques correspondant strictement à la spécification d’un produit. Une surface trempée, c’est une meilleure résistance aux craquelures et aux déformations. Ce type de trempe permet également de renforcer une zone bien définie d’une pièce, p.ex. de l’arbre vilbrequin ou d’autres sous-ensembles automobiles présentant une géométrie complexe.

Trempe sous vide de l'acier

La trempe sous vide est nécessaire pour une surface propre d’un matériau, pour la répétabilité des formes et pour minimiser les déformations. Sacher propose la trempe sous vide de l’acier en application du modèle volumique où le refroidissement se fait dans un liquide ou dans un gaz sous pression élevée. Moins de déformations, moins de surépaisseurs à éliminer. En conséquence, nous avons un produit répétable avec l’optimisation en même temps des coûts de la fabrication. La trempe sous vide est assurée dans les fours sous vide avancés permettant entre autres le refroidissement dans de l’azote sous une pression allant même jusqu’à 15 bars. La trempe de l’acier sous vide est utile pour l’industrie de fabrication, notamment en ce qui concerne la technologie des machines et celle automobile. La société Sacher propose une gamme complète des services de trempe des métaux permettant d’améliorer les caractéristiques physiques et la résistance d’un matériau à l’usure.